Nolwenn Nasri – Fondatrice de Freelances Travel

Nolwenn Nasri - fondatrice de Freelances Travel

Nolwenn est UX/UI designer freelance depuis 5 ans. La fibre entrepreneur fait partie de son ADN et ses premières motivations ont été la gestion libre de son temps et de ses propres clients, sans intermédiaire. Son activité a décollé rapidement et elle est vite passée par plusieurs sentiments :

  • La satisfaction de travailler depuis chez elle, libérée des transports aux heures de pointe et des plannings quotidiens trop rigides.
  • Le besoin de sortir de chez elle. Elle testera donc rapidement un espace de coworking.
  • Le manque de lien social. Au cowork elle fait des rencontres. Mais elle fait aussi vite le constat qu’il est quasiment impossible d’y créer vraiment du lien.

Action, réaction

Ce parcours des besoins se dessine en à peine un et demi. La solitude est donc vite devenue un vrai sujet pour Nolwenn, auquel elle n’a pas tardé à trouver une solution.

La Nolwenn de l’époque se dit : je veux pouvoir rencontrer des gens qui partagent mon quotidien d’entrepreneure, échanger avec eux sur des problématiques métiers, compta, gestion etc. et si possible en voyageant un peu pour changer d’air.

Freelances Travel naîtra comme ça. Aussitôt germée, l’idée est mise en œuvre par Nolwenn, qui n’attend généralement pas longtemps avant de passer à l’action. Un premier séjour à lieu dans les Landes. Le concept est si simple que c’est une évidence. 10 freelances mutualisent une semaine entre travail et détente dans une location au bord de la mer. Nolwenn trouve la villa, avance les frais et l’aventure commence.

“J’avais besoin de partager des choses propres à l’entreprenariat et je me suis dit que je ne devais pas être la seule. C’est comme ça qu’est né Freelances Travel.”

Ce premier séjour s’est fait presque sur un coup de tête. Et c’est d’ailleurs sûrement pour ça que la mayonnaise a pris si vite. Tout ce que fait Nolwenn est fait avec 100% de spontanéité et 100% d’authenticité.

Un logo, un site et une dizaine de séjours plus tard, Freelances Travel a bien grandi, sans perdre un gramme de la vision et des valeurs de Nolwenn.

Elle a validé un besoin, le sien au départ, puis celui des autres. Capitaliser sur sa liberté pour changer d’air en voyageant, et faire de belles rencontres.

La demande est forte et sa communauté devient vite rondelette. La liste d’attente grossit et avec elle la frustration de ne pas pouvoir dire oui à tout le monde. Rapidement, Nolwenn se demande comment va se passer la suite. Et si elle tombe enceinte, et si elle ne peut plus ou simplement si elle n’a plus envie ?

Cette fois, la problématique est : ce projet ne peut pas dépendre que de moi. Il faut que je trouve quelqu’un pour m’aider.

Elle n’aura aucun mal à trouver des volontaires parmi les anciens participants eux-mêmes. La co-gestion des séjours s’organise et FT se structure petit à petit en entreprise.

Revenons d’ailleurs sur le fait que pendant plus d’un an à organiser pas moins de cinq séjours seule, Nolwenn n’a pas monétisé son projet. Elle y a passé tout ce temps gratuitement. C’est dire la pertinence du concept. Le gain se trouvait ailleurs, pour elle comme pour les autres. Une semaine de partage et d’échange qui débouchent souvent sur des relations de long terme, Nolwenn confirme la puissance du collectif dans nos carrières d’indépendants.

Elle tombera ensuite enceinte et s’appuiera sur ses co-organisateurs pour se reposer un peu. Cela dit, elle ne se repose jamais complètement. Très active sur ses réseaux elle continue à faire vivre son métier, sa passion et son quotidien à travers une communauté engagée qui la suit avant tout pour son authenticité. Elle créera sa chaîne Youtube fin 2020 et réinventera son activité pour coller encore et toujours plus à sa vision, ses rêves et ses besoins.

Nolwenn est une entrepreneure créative et pugnace qui invente ses propres solutions et les partage sans compter. À ne pas en douter, l’un de ses moteurs est le collectif. Elle consacre d’ailleurs un temps infini à son réseau. Donner et recevoir : l’une des meilleures leçons d’entrepreneuriat.

“Il ne faut pas faire la distinction entre ce qui est professionnel et ce qui est personnel. Simplement avoir envie d’échanger avec d’autres personnes sans forcément chercher à savoir si elles peuvent nous apporter du business.”